Expositions

Les Berçantes

Les Incomplètes • 21 juin au 14 octobre

Les Berçantes prend sa source dans Le cycle des Berceuses, un vaste projet de recherche-création multidisciplinaire, mené par la compagnie Les Incomplètes et s’axant autour des chaises berçantes, des femmes qui (se) bercent et des berceuses chantées. Au cœur de cette recherche se nichent les thèmes de la mémoire, de la transmission, des racines, de l’enfance et de la vieillesse, matières initiales ayant mené à la création d’un corpus hybride. Les oeuvres sculpturales, installatives, photographiques, vidéographiques et sonores explorent principalement l’image de la chaise berçante, déclinée en diverses définitions et symboliques.

Évoquant la contemplation, l’introspection et la solitude, la berçante est également le lieu des transmissions, du passage des générations et même du jeu. Cet objet phare de notre patrimoine, qui traverse la vie de la naissance à la mort, possède un caractère hautement poétique et sensoriel qui fait résonner le chant profond des racines et crée du lien entre les générations.

Provenant des arts vivants, Les Incomplètes accordent une place singulière au spectateur par rapport aux œuvres. Celles-ci sont mises en scène et suscitent une théâtralité certaine, afin d’en dégager une lecture multisensorielle. Le spectateur est invité à se positionner activement tout au long de l’exposition et à interagir avec les oeuvres. Chaque création est accompagnée d’un référent visuel simple qui guide le spectateur dans l’implication souhaitée.

Les Berçantes est une proposition sensible et immersive, qui utilise le potentiel imagé de la chaise berçante et des berceuses, afin d’aviver chez le spectateur une part de mémoire collective.

• • • • •

Par Les Incomplètes - Josiane Bernier, Audrey Marchand et Laurence P. Lafaille

Collaborateurs: Vincent Hinse, Josiane Roberge, David Bross, Emilie Dumais, Dorian Rollin et Philippe Lessard Drolet.

• • • • •

Les autres activités
dans le cadre de l'exposition

Prenant la forme d’installations constituées de chaises berçantes, des stations contemplatives seront disséminées aux quatre coins de Kamouraska et intégrées au paysage, offrant ainsi aux passants un lieu de contemplation ancré au territoire.  Ces stations réaffirmeront l’objet patrimonial et créeront un espace-temps sensible là où on l’attend le moins.

Des performances collectives à même des lieux du quotidien de Kamouraska – quai, champs, place de l’église – seront initiées par Les Incomplètes, au début juillet. Alliant artistes et non-artistes, ces performances transformeront le paysage et rendront matériel l’extra-quotidien.


RETOUR À LA LISTE
Facebook Twitter