Expositions

Matières et mémoires

Série d’expositions itinérantes alliant les arts visuels et les métiers d'art, produites par le Centre d’art de Kamouraska

MATIÈRES ET MÉMOIRES : ARTISTES ET MÉTIERS DU BOIS

Évoquer les métiers permet de réunir, autour d’une matière qu’est le bois, créateurs et détenteurs de savoir-faire. À la base, artistes, artisans, cueilleurs et transformateurs entretiennent tous une relation intime avec la matière. Puis, leurs démarches prennent des voies différentes, les unes mues par la créativité, les autres animées par le besoin. L’exposition illustre les contributions mutuelles des savoir-faire et de la créativité au cœur des démarches artistiques et des autres métiers du bois.MM_Artistes et Metiers du Bois


 

MATIÈRES ET MÉMOIRES : LA TERRE ET SES MAÎTRES CÉRAMISTES

Aborder le thème de la terre n’est pas innocent en ces temps où l’on sent un intérêt frénétique pour ce que cachent les milliers d’hectares de roches, de mousse et d’eau du Nord québécois. Roches, minerais du sous-sol et argiles qui affleurent à la surface sont autant de matières convoitées par le potier depuis 10 000 ans. De la poterie utile au quotidien à la céramique en arts actuels, en passant par les traditions millénaires, cette exposition salue l’habilité des céramistes capable de transformer en richesse le sol que nous foulons quotidiennement.


 

MATIÈRES ET MÉMOIRES : DIALOGUES D’ARTISTES ET D’ARTISANS DU MÉTAL

Cette exposition met en scène trois duos d’artistes et d’artisans autour de réalisations récentes d’œuvres publiques monumentales, dont deux sont en cours d’installation, en illustrant plusieurs techniques. Elle aborde l’étroite collaboration qui unit la pulsion créatrice de l’artiste et la connaissance intime de la matière que possède l’artisan. L’un et l’autre sont liés par la matérialisation de l’œuvre. On y voit à quel point les œuvres sont conçues par les artistes pour marquer le territoire d’un « signe », d’un référant visuel et mental à la fonction du lieu où elles se déploient. On y découvre également que ces œuvres, qu’on associe à l’architecture à laquelle elles s’intègrent volontairement, sont elles-mêmes des édifices structurés, planifiés pour déjouer une foule de contraintes : assemblage, résistance, équilibre, poids, durabilité… Enfin, on y sonde la complicité entre le concepteur (l’artiste) et le réalisateur (l’artisan), empreinte du bonheur de travailler ensemble.

Pour plus d’informations ou pour obtenir les fiches thématiques et techniques : info@kamouraska.org

 


RETOUR À LA LISTE
Facebook Twitter